10 juin 2013

Jour 4 - Lundi 27 mai

Debout 5h30 heure française pour aller sur le chantier où nos petits bouts nous accueillent encore avec leur légendaire joie de vivre.

Au programme, fin des peintures intérieures (blanc, rose et ardoise). Nous sommes bluffés par notre efficacité (Oh ça va, ça fait du bien de se faire mousser un peu de temps en temps).

Sans titre-40



Pause déjeuner pendant laquelle Sophie et Philippe parlent business avec le Père José. En les attendant, les autres se lancent dans un atelier scoubidous pour les enfants.

Sans titre-38



En arrivant sur le chantier, nous donnons un ballon de foot aux enfants qui nous offrent leur plus beau sourire en retour. Finalement, nous ne reprenons pas le chantier immédiatement puisque les scoubidous remportent un franc succès et nous passons près d’une heure à leur fabriquer des bracelets. Il faut quand même se mettre au boulot (et oui) et nous nous attaquons à la façade de l’école.

Ce soir, les au revoirs avec les enfants sont déchirants. Plus que de simples bracelets en plastique, ce sont de vrais liens qui se sont tissés avec eux.

Sans titre-37



Encore une fois, la générosité du Père Herman n’est plus à prouver et c’est une nouvelle douche que l’on prend chez lui. Décidément, celles de l’hôtel, ce n’est vraiment pas possible !

A table, nous avons le droit à la parade des routiers de passage venus se restaurer. On ne comprend pas pourquoi ils garent leurs camions devant le restau en laissant le moteur tourner, nous embaumant alors d’odeurs de gazole assez désagréables. Paraît qu’ils n’ont plus de démarreur... Ah ces malgaches !

Et il faut aussi qu’on vous parle de la fameuse table 4 du restaurant. Tous les soirs, à la même heure, derrière nous, la table 4 est victime des chauve-souris qui la tapissent de crottes. Soudainement, on regarde bien le contenu de nos fourchettes !

Sans titre-60



Pas le temps pour les chochottes ! On se met illico au tri des vêtements à donner aux enfants le lendemain avant que l’extinction du groupe électrogène ne nous interrompe. On en profite pour faire quelques présents aux enfants du personnel de l’hôtel.



Chaque soir, nous sommes frappés par la beauté du ciel. L’intensité et le nombre d’étoiles nous sidèrent. C’est un spectacle fascinant auquel nous assistons tous les soirs.

Au dodo pour tout le monde sauf pour Johan, Laurence et Coline (pour changer) qui ont terriblement envie de faire une connerie. Ce soir, c'est Philippe qui en fera les frais ;-)

Posté par MissionMadagasca à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Jour 4 - Lundi 27 mai

Nouveau commentaire